Comm'une opportunité, un outil de service public

Un outil de service public

Et si l’ambition de Comm’une opportunité relevait plus du service public que de l’initiative privée ? Retour aux sources. 

Comm'une opportunité, un outil de service public ?

Un livre à lire

Je ne peux que recommander à tous les acteurs de notre vie collective le livre L’archipel français, Naissance d’une nation multiple et divisée, de Jérôme Fourquet. Prix du livre politique 2019, il est le résultat d’analyses factuelles interpellantes de l’INSEE/IFOP.

Vous trouverez notamment page 272 : « Ce sont les dépossédés… Leur seul actif est leur territoire ». Ou encore : « Les pauvres vont où ils peuvent ».

Cela illustre bien la nécessité de tout faire pour sauver, le mot est le bon, les bourgs et les cœurs de ville. Le cœur, c’est quoi d’autre que des gens qui s’y retrouvent pour des raisons profondes : services publiques, religions, achats, loisirs… et s’y mélangent, ou tout du moins s’y côtoient.

Un outil pour répondre à l’enjeu

Si l’esprit général de Comm’une opportunité est l’information réciproque  des porteurs de projet et des territoires, l’un des piliers est justement la redynamisation des villages et des centres-villes. Ce qui, clairement, à contre-courant, ne va pas de soi.

Ce site aurait, peut-être, dû être créé par le Service public mais son statut d’entreprise sociale et solidaire l’en rapproche tout en étant indubitablement plus « habile » dirons-nous.

Des actions qui portent leurs fruits

Nous avons lors de précédents éditoriaux évoqué des pistes et des moyens. 

La presse en évoque d’autres :

  • A Dunkerque, les bus sont désormais gratuits et efficients.
  • A Albi, la ville a acheté des terres agricoles proches pour cultures maraîchères et veille à la vente foraine centrale des produits.
  • A Plélan-le-Grand,  la commune est autosuffisante en électricité localement produite grâce à six éoliennes financées par les habitants sous forme de SAS, ce qui autorise un centre bien éclairé et convivial.

Dans un autre ordre d’idée, Romans-sur-Isère a littéralement porté 1083 jeans…

Rien ne remplace les initiatives privées des porteurs de projet. Il faut pourtant les aider à « pouvoir faire », si ce n’est les faire émerger. Et apporter un contexte à 360° favorable.

Encore une fois, c’est du travail. Mais le site Comm’une opportunité y participe.

Tweetez
Partagez
Partagez
0 Partages