« J’avais envie de casser les clichés sur Roubaix »

Suivre ses convictions, sortir des clichés pour vivre son aventure entrepreneuriale jusqu’au bout, c’est le parti pris de Lionel Damm, co-fondateur de l’agence de communication OP1C qui a décidé d’implanter sa société à… Roubaix. Choix logique pour lui et son associé, choix incompris pour certain.es, et pourtant, l’histoire dure depuis plus de 10 ans. Récit d’une histoire entre une jolie ville et une entreprise résolument humaine.

OP1C, agence de communication à Roubaix.

Lionel Damm

Directeur associé

Bonjour Lionel, pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

Je m’appelle Lionel et je suis directeur d’OP1C, une agence de communication digitale conçue pour accompagner les marques sur leurs problématiques social media. J’ai un parcours peu conventionnel pour une personne travaillant dans la communication car je n’ai pas fait d’études de communication, mais du commerce et du marketing digital.

J’ai rencontré mon associé actuel pendant mes études, il était intervenant dans mon école, puis est devenu mon tuteur de stage dans son entreprise. À l’époque (c’était il y a plus de 10 ans !), j’avais un profil assez recherché car il y avait peu de personnes qui avaient une connaissance accrue du numérique (je suis dedans depuis 1999 en tant que blogueur / rédacteur / modérateur sur des forums de gaming).

J’ai décidé de m’associer avec Jean-Luc parce qu’à l’époque, nous avions senti qu’il y avait un créneau à prendre dans le domaine des réseaux sociaux, et que nous étions en train d’assister à un tournant au niveau de la communication traditionnelle / communication digitale.

Vous avez créé OP1C en 2009 avec votre associé, quelle a été votre force pour rester sur le marché ?

Nous avons effectué plusieurs pivots pendant ces 10 ans d’activité. D’abord spécialisés dans le community management pur, nous nous sommes tournés vers le gaming sur les réseaux sociaux, puis récemment, nous nous sommes axés sur le conseil et l’accompagnement. Nous avons su évoluer en même temps que les besoins des marques, et surtout les anticiper sur certains points et cela a été notre force.

Pourquoi avoir choisi Roubaix comme lieu de domiciliation de votre entreprise ?

Nous sommes à Roubaix depuis toujours. J’ai fait mes études à Roubaix et j’avais bien aimé cette ville. Puis je suis quelqu’un qui n’aime pas les clichés et les a-priori et j’avais envie de casser ceux qu’on avait sur Roubaix.

Il ne faut pas oublier que Roubaix a un passé glorieux. C’est une cité textile renommée mondialement, avec des merveilles architecturales et est siège de nombreuses entreprises comme La Redoute par exemple. Nous avons déménagé à deux reprises, et toujours au sein même de cette ville (nous travaillons aujourd’hui dans une maison avec un jardin 🙂 ). Nous aimons rester proches des gens et être à Roubaix facilite cette proximité.

J’avais également envie d’envoyer un message fort, de dire que ce n’est pas parce que vous n’êtes pas établi à Paris dans les 16ème, 8ème et 9ème arrondissements que vous ne pouvez pas réussir.

Beaucoup de personnes parlent aussi de zones franches et disent que nous avons installé OP1C à Roubaix pour cela. Il faut savoir que pour gagner de l’argent sur une zone franche, il faut faire des bénéfices et employer des personnes à bas salaires. Clairement, ce n’est pas le cas aujourd’hui, ni le cas des premières années. Donc non, s’installer à Roubaix pour les zones franches n’était pas notre motivation.

Les locaux d'OP1C à Roubaix

Des difficultés et des succès dans cette vie entrepreneuriale ?

Ma plus grande fierté est d’avoir réussi à fédérer nos collaborateurs autour de nos valeurs et de voir que les toutes premières personnes qui ont intégré l’entreprise soient encore là aujourd’hui. On peut également ajouter le fait d’exister après 10 ans et être devenue une entreprise “normale” reconnue sur notre marché.

Mes plus grandes difficultés :

  • garder mes convictions car on est toujours dans le doute de faire les choses bien ;
  • gérer l’humain (on ne travaille pas de la même manière à 30 personnes qu’à 10) ;
  • bien construire ma vie de chef d’entreprise car je n’ai pas eu de schéma pré-établi, ni de cours de management. J’ai donc fait en fonction de mes valeurs et de ce que je voulais pour mes collaborateurs (et un grand merci à mon associé pour son soutien !).

Qu’est-ce qu’un.e entrepreneur.e pour vous aujourd’hui ?

Pour moi, un.e entrepreneur.e est une personne qui veut changer quelque chose dans la société par ses convictions. Bill Gates ou Steve Jobs avaient des convictions. Dans un autre cadre, Florent Ladeyn est un entrepreneur avec une conviction propre : que la gastronomie reste accessible à tous en mettant sa région au cœur de sa cuisine.

Je ne crois pas aux entrepreneur.es qui créent des entreprises pour la revendre, pour moi ce ne sont pas de vrai.es entrepreneur.es, car il n’y a pas de convictions.

Quels conseils donneriez-vous pour un.e entrepreneur.e qui se lance ?

Je lui donnerai les conseils suivants :

  • avant tout de croire en ce qu’il/elle fait et de garder ses convictions et ses croyances à cœur ;
  • de ne pas se laisser démotiver ;
  • de ne pas trop écouter son entourage : ceux qui n’ont pas suffisamment de recul pour bien jauger et juger ce que vous voulez entreprendre et vous prennent pour un génie à chaque fois que vous parlez de votre projet ; et ceux qui ont l’effet inverse, qui vont vous apporter des pensées négatives parce qu’ils ne peuvent / savent pas faire, ou qu’ils ne comprennent pas et ne se retrouvent pas dans votre projet. Il faut réussir à prendre beaucoup de recul pour ne pas se laisser submerger ;
  • ne pas avoir peur de parler de son projet auprès d’entrepreneur.es et de personnes qui ne vous connaissent pas et écouter la critique, car c’est le meilleur moyen d’avancer et de mener son projet à terme ;
  • ne pas suivre une tendance parce qu’il faut être dedans ;
  • prendre des risques car c’est l’essence même d’un.e entrepreneur.e pour moi.

OP1C – Agence de communication digitale spécialisée social media

Accompagner les marques sur leurs problématiques de communication globales avec une réflexion social media en priorité.

25 rue du Chemin de Fer
59100 Roubaix 

Email : avotreecoute@op1c.com
Facebook : OP1C
Instagram : OP1C
Twitter : OP1C

Tweetez
Partagez
Partagez
0 Partages